Art Paris Art Fair 10 – 13 septembre 2020  – Grand Palais, Paris

Stand C8, Galerie Chauvy

L’approche artistique singulière de Wole Lagunju est liée à son histoire personnelle et familiale vécue au cœur d’une ville célèbre pour son école d’art et ses rites culturels : Oṣogbo, au sud du Nigéria. A la croisée de techniques plurielles : peinture, dessin, design, installation textile, la démarche de l’artiste se double d’un profond sens de l’histoire. Wole Lagunju remet en question le schéma directeur que l’art européen, issu de notre histoire a imposé depuis le XVIIe siècle. Dans des représentations décalées, il renouvelle l’esthétique des portraits pompeux des époques victoriennes et élisabéthaines qui proviennent du produit de l’esclavage et de l’oppression coloniale. Le temps des indépendances des années 60-70, la montée du féminisme et du mouvement des droits civiques afro-américains, jusqu’aux sex-symbol et stars de cinéma du passé et du présent sont revus, également, au travers du prisme de la culture de l’artiste. Cette culture, jugée par les archéologues, d’un niveau égal à celui la Grèce classique, est aujourd’hui menacée à la fois par les fondamentalismes religieux et par les retombées de la globalisation. Wole Lagunju propose une redéfinition du masque Gélédè non pas comme un objet traditionnel gelé dans un temps anhistorique mais en constante évolution, en dialogue avec la réalité contemporaine, questionnant les rapports de pouvoir, de genres et d’identités.

Wole Lagunju

Né en 1966 au Nigéria – Il vit et travaille aux USA

Wole Lagunju est diplômé des Beaux-Arts de  l’Université d’Ife, en 1986 – aujourd’hui Université Obafemi Awolowo, Nigéria – Il poursit sa formation par une spécialisation en Design Graphique. Artiste multi-media, peintre, designer, graphiste, il pratique des installations dans le monde entier. Wole Lagunju a reçu la bourse Phillip Ravenhill de l’UCLA en 2006 et un prix Pollock Krasner en 2009.
Puisant son inspiration dans une des cultures les plus anciennes et les plus importantes au sud du Sahara : celles des anciens Yoruba – groupe ethnique d’où il est issu, l’artiste réussit une des fusions les plus efficace entre tradition et avant-garde.
Wole Lagunju a exposé au  Nigéria, aux États-Unis, à Trinidad et en Allemagne. Les expositions récentes incluent : Yoruba Remixed, Ebonycurated Gallery, Capetown (Solo Exhibition) 2018, Wole Lagunju: African Diaspora Artist and Transnational Visuality, James Madison University, Harrisonburg, Virginia (Solo Exhibition) 2014, Womanscape: Race, Gender and Sexuality in African Art , Université du Texas, Austin Texas
Ses oeuvres font partie des collections du Denver  Art Museum et de la Banque Mondiale;

Spirit of Mami Wata - Huile sur toile - 186 x 128 cm

wole_lagunju_chauvy_galerie_paris

WOLE LAGUNJU OEUVRES SUR PAPIER

20200706_155752 (1) - Copie

Totem
Encre sur papier
60 x 45 cm

Wole-Lagunju

Sans titre
Encre sur papie
30 22 cm

Fakir II, 18 X 24 inches ink drawing on paper, 2020 $1250 - Copie

Fakir II
Encre sur papier
60 x 45 cm

WOLE LAGUNJU ACTUALITÉS

téléchargement

ART PARIS 2020 GRAND PALAIS
10 – 13 SEPTEMBRE – STAND C8

La présentation réunit deux artistes majeurs de la scène internationale, Soly Cissé et Wole Lagunju. L’installation de Soly Cissé « Champ de coton » se rattache au rôle de la mémoire de l’esclavage et de sa persistance contemporaine. L’artiste soulève les questions posées par les migrations et les confrontations identitaires. Wole Lagunju, dont le pays, le Nigéria a payé un lourd tribut à ce trafic, juxtapose librement, aux portraits de sources artistiques de diverses époques de l’art occidental, des masques de la culture Yoruba. En réponse à la mondialisation, l’artiste réussit une des fusions les plus efficaces entre tradition et avant-garde.

 DOSSIER ART PARIS