Life in my city and the other side, By Gregory Austin Nwakunor (Editor, Arts and Culture) The Guardian, novembre 2019.

En 2019, Victor Olaoye a remporté le Premier prix à la 13ème  Life in My City Art Festival (LIMCAF), Onugu, Nigéria. Il sera invité à la Dak’art Biennale du 19 mai au 21 juin 2022.

Diplômé de l’Université Obafemi Awolowo (Ace, Ondo), Victor Olaoyé est titulaire d’ un BA.ED en beaux-arts et arts appliqués. L’artiste a remporté le prix du Life In My City Art Festival, (LIMCAF 2019), Onugu, Nigéria et bénéficiera d’un séjour lors de la Biennale Dak’Art du 19 mai au 21 juin 2022.

Né dans l’Etat d’Ogun, Nigéria, Victor Olaoyé vit et travaille a Ondo, Nigéria.

Victor Olaoyé s’inspire du renouveau de l’art Adire, textile emblématique de sa culture Yoruba, pour explorer les relations entre identités et cultures ethniques, dans le contexte d’un monde globalisé. Teintés à l’indigo et riches de motifs graphiques infiniment inventifs que se transmettent de mère en fille les femmes Yoruba, ils racontent la longue histoire coloniale. Perpétuant la technique ancestrale du tie-and-dye et porté drapé sur les corps de ses modèles, il révèle à l’artiste, une incroyable richesse d’expression individualisée. Mais contrairement aux sociétés traditionnelles qui ne faisaient que perpétuer le passé, Victor Olaoyé reconfigure dans ses toiles, les notions de genre, de classe et d’image personnelle que ses modèles veulent communiquer et en fait le langage spécifique de leur identité.
Dans ses toiles, une mise en scène saisissante, détache les figures sur un arrière-plan, faussement neutre où l’air semble circuler autour d’elles. Pourtant, à y regarder de près, l’arrière-plan est couvert, all over, de motifs végétaux et floraux stylisés, presque invisibles, à l’état de trame. Loin d’être un fond inerte, il apporte une intensité supplémentaire, une puissance qui vient articuler ces visages aux végétaux qui les traversent.  Cette action du fond sur les figures produit une symbiose. Une intercorrélation qui montre la prise de conscience de Victor Olaoyé et le relie à son histoire personnelle, vécue dans la ferme familiale, un environnement en pleine nature qui imprègne toujours son imaginaire comme ses toiles.

Victor Olaoye-galerie chauvy

Console, 2021, acrylique et fusain sur toile
154 x 154 cm

Omidan Meta (Trois jeunes filles), 2021,
acrylique et teinture locale sur toile
154 x 154 cm

Omidan Meta_Victor Olaoye

VICTOR OLAOYÉ ACTUALITÉS

Victor Olaoye sera invité à la Dak’art Biennale du 19 mai au 21 juin 2022,
ayant remporté le Premier prix à la 13ème  Life in My City Art Festival (LIMCAF), Onugu, Nigéria.

Victor Olaoye