Véra Pagava Tiflis (Tiblissi) 1907- Paris 1988

Les recherches picturales de Véra Pagava ont pour origine ses souvenirs d’enfance en Géorgie : un jardin merveilleux devant un horizon de montagnes dénudées. Ce contact intime avec la nature  alimentera sa perception de paysages dissolus dans l’espace du tableau et creusés  par la lumière.
Faisant suite à ses oeuvres cubisantes sur le thème de la ville et le campanile, les années 60 seront une lente évolution, du visible à l’abstraction qui témoignent d’une perception onirique du monde qui l’entoure, servi par une exceptionnelle maîtrise picturale.
A partir de triangles, cercles, parallélépipèdes qui semblent en apesanteur, masses éthérées, retenues dans des équilibres fragiles, naît un dialogue entre les zones d’ombre et de clarté.
Kétévane Kintsourachvili citée dans Véra Pagava, Tbilissi – Catalogue de l’exposition Musée des Beaux-Arts, Tbilissi, Géorgie.

Oeuvres sélection

Véra Pagava - Art Paris Art Fair 2018 Stand Galerie Chauvy

IMG_4777 - Copie - Copie (4)

I