Vera Pagava biographie

Vera Pagava biographie

Vera Pagava biographie

Véra Pagava,  évoquant son enfance dans sa ville natale de Tiflis, parle de jardins merveilleux devant un horizon de montagnes dénudées...

1924 École des Arts Décoratifs et Atelier André Lhote
1926-1933 École Art et Publicité
1932-1939 Académie Ranson
1936 Bertholle l’introduit dans le groupe Témoignage.
1944 Galerie Jeanne Bucher avec Dora Maar

1947 Galerie Jeanne Bucher, expose avec avec Étienne-Martin, Stahly, Joanna Muller, Bertholle
Galerie Jeanne Bucher, 1951, 1954- 1960

A Paris, Véra Pagava aide sa famille en  fabriquant des têtes de poupées pleines de poésie et tissait des étoffes, grâce à ses longues années d’apprentissage aux Arts Décoratifs. Dans l’atelier de Roger Bissière, à l’Académie Ranson,  le massier Nicolas Wacker, enseignait l’art des glacis – (Il écrira un livre toujours ré-édité : Le secret des techniques anciennes), elle étudie le rapport des corps dans l’espace, l’importance des valeurs, l’emploi des  sous-couches. Le clair-obscur est sa préoccupation essentielle. C’est la lumière qui fait le monde des formes. 
J Succèdent des compositions très avant-gardiste, de forme cubiste. Elle  s’oriente vers l’abstraction à partir de 1960.

Sélection Expositions récentes

2017 – 2018

Muséum National d’Histoire Naturelle, Grande Galerie de l’Évolution, Paris : Météorites, entre ciel et terre

FIAC / Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris : Le féminin demeure

Galerie Chauvy, Paris : Art Paris Art Fair

2016 
Maison des Arts, Antony :Autour de Juana Muller, sculptrices et peintres à Paris, 1940-1960
Palais Présidentiel de Géorgie, Tbilissi (Géorgie) : As a matal yarn
Galerie Jeanne Bucher Jaeger, Paris : Question de peinture : des années 40 à nos jours

2015 Galerie Chauvy, Paris : Prisme, Couleur, Lumière : Paul Jenkins, Marcel Barbeau, Vera Pagava
Galerie Gimpel & Muller, Paris : Denise Lioté, quête de lumière
Salon Paris Beaux-arts, Galerie Chauvy, Paris  
Musée Valcreuse, Eguzon et la Galerie Chauvy, Paris : Liberté, peinture et paysage
2014 Musée de Gajac, Villeneuve sur Lot, Galerie Jeanne Bucher : Parcours et mémoire d’une passion de l’art
 Galerie Chauvy, Paris, La Semaine du Dessin
 – 
Galerie Chauvy, Paris, Regards croisés

2013  Musée des Beaux Arts de Saint-Lô, Saint-Lô, De l’impressionnisme à l’abstraction,
Galerie Artemper, Paris,Venues d’ailleurs, 1945-1970

Théâtre National de la colline, Paris : Premier mouvement, John Frum, Romain Bernini, Collection FRAC
 
2012 Bibliothèque jeunesse crimée (FRAC), Paris, 
Exposition à la bibliothèque jeunesse crimée

 2011-2012 Galerie Chauvy, Paris
Vera Pagava et Nicolas Wacker, dessins et modèles

 2011 Galerie Chauvy, ParisPeintres ukrainien et géorgien
de l’Ecole de Paris, Vera Pagava et Nicolas Wacker

Opéra de Dijon, Dijon,Abstraction : 7 oeuvres de la collection d’art contemporain, Dijon

Palais du Roi de Rome, Rambouillet,L’Académie Ranson, 1930-1940

Galerie Chauvy, Paris, De l’Académie Ranson au Salon de Mai, 1930 – 1960

Espace culturel Les Dominicaines, Pont L’Evêque, L’Art selon elles, Un regard sur les femmes artistes de 1850 à nos jours.

2009  Château de Saint-Auvent, XIIIème Rencontres d’art contemporain. La Géorgie au château de Saint-Auvent
2008 Musée du Montparnasse, Paris, ParisMontparnasse, TbilissiHélène Akhvlédiani etVera Pagava leur années 20 parisiennes

1

Véra Pagava (1907-1988)
   

 Véra Pagava naît à TIFLIS (Tbilissi)i en 1907 dans une famille de la noblesse libérale, 
cultIvée et polyglote. Son père est juriste international ( conseiller des Etats d’Iran et d’Iran
Il rédigea  les premiers contrats pétroliers avec les companies occidentales), 
 sa mère fut une des premières pédagogues  de son temps.
En 1921, l’invasion de la Géorgie par l’Armée rouge conduit la famille Pagava à l’ exil,.
A Berlin, tout d’abord. où arrive des émigrés de tous les pays de l’empire russe. Véra Pagava sera mêlée à la vie cosmopolite parmi un grand nombre d’artistes