soly-cisse-aout-2019

Soly Cissé: Peinture, collage, dessin, sculpture

Abordant une vaste variété de médias : peinture, collage, dessin, sculpture, Soly Cissé
se réfère à de multiples sources : art brut, graffiti, pop art, expressionnisme, figuration libre, art populaire, auxquelles il mêle des évocations de ses sources ancestrales. Son travail expérimental de collages assemble des éléments ready-made, sur papier ou sur toile
qui assument un double sens pour dire le monde présent.

Représentées de profil telles les anciennes divinités égyptiennes, ses figures émergent
d’un fond où, visages, animaux, êtres hybrides sont à demi enfouis sous des empâtements
de couleurs pures. Des zones de peinture plus diluée jouent entre fond et forme intensifiées par l’emploi de la couleur noire et rythment avec force l’espace de la toile. Des rangées
 de chiffres, lettres, signes, presque illisibles, disséminés de façon aléatoire suggèrent une tentative de système : référence, classification, archive … ?  Bien que se révèle illusoire cette recherche de stabilité et de cohérence pour pallier la perte de repères dans le désordre du monde, elles constituent le langage de l’artiste qui construit ses compositions telles des scènes d’allégories évoquant grâce et protection par l’intercession d’ancêtres bienveillants
et la croyance en une parenté magique entre humains et animaux protecteurs

Né à Dakar en 1969, Soly Cissé, peintre, sculpteur et vidéaste réalise de nombreuses installations
à travers le monde. Major de sa promotion de l’École des beaux-arts de Dakar en 1996, il poursuit sa formation en Belgique à l’École de recherche graphique (ERG) de Bruxelles. À partir des années 1998-2000, il participe aux Biennales de São Paulo, Dakar et La Havane. Basé à Dakar, il est sélectionné pour la mythique exposition : « Africa Remix » (Düsseldorf, en 2004, la Hayward Gallery, à Londres en 2005, Centre Pompidou à Paris
en 2005, Mori Art Museum à Tokyo en 2006, Moderna Museet à Stockholm en 2006 et Johannesburg en 2007. Après son solo show à Casblanca, Galerie 38, Soly Cissé représentera le Sénégal lorsque l’exposition itinérante : Prête-moi ton rêve, sera programmée à Dakar. Soly Cissé est également présent sur les foires internationales : 1 :54 Londres, New York, Marrakech (Sulger Buell Gallery, Londres), Art Paris Art Fair – Grand-Palais et AKAA, Paris (Galerie Chauvy, Paris). Il participera à LA Young Congo Biennale qui se tiendra à Kinsasha entre le 20 octobre et le 22 novembre et aux Rencontres internationales de l’art contemporain (RIAC) du 1er au 30 septembre 2019 au Congo Brazaville.

soly_cisse_galerie_chauvy_paris-3

Sa palette s’élargit à divers matériaux : fer, toiles, plexiglas, assemblage hétérogène d’éléments ready-made pris dans des revues d’art et juxtaposition de collage sur papiers ou sur toiles de conception modulaire. Tout un répertoire de signes enchevêtrés sans hiérarchie, se chevauchent dans l’espace de ses compositions, champ de tous les possibles. Ancêtres salvateurs, revenants destructeurs, conversent avec Andy Wharol ou donnent la main à Ramsès II et Dubuffet, étrangers aux contraintes de l’espace. Au coeur de ces contraires réconciliés, ils se faufilent à travers les siècles, mélangeant les fils du temps que l’artiste guide entre les territoires de l’avant-garde et ceux de ses traditions mandingues. Loin de céder à une dualité simpliste du bien et du mal, il est dans cet espace en permanente métamorphose, ce Chef rebelle d’un monde d’esprits qui joue de ses multiples facettes pour accomplir une sorte d’exorcisme-contestation.

papier_tech-mixte-50-x-65-cm

Un bestiaire de fer

Toutes ces créatures semblent avoir un lien avec notre époque mais pour chacune, l’évolution a pris un tournant décidément différent

Salimata Diop citée dans : Univers/Universe Soly Cissé  –  Édition Solyarts, 2014 – Commissaire Salimata Diop Couple reproduit p. 107, Univers/Universe Soly Cissé – Édition Solyarts, 2014

136x136-IMG_4083-1-DETOURAGE