ŒUVRES RÉCENTES

Au seuil des années 2000, Soly Cissé invente une nouvelle figuration dotée d’une grande spiritualité. Dès le début, le processus est en place dans un mouvement continu de métamorphoses et d’espaces dédoublés où s’affrontent ses premières figures des ‘‘Mondes perdus ”. Elles émergent du noir, couleur chère à l’artiste à double titre : le noir des ténèbres qui précédèrent l’humanité et le noir de l’espace intérieur qui déclenche le processus créatif. Retournant dans le noir, celui de l’espace de la toile, ces figures alternent avec d’autres, comme projetées par un spot lumineux, créatures hybrides aux forces féroces ou bienveillantes qui structurent la composition par plans colorés. De leurs affrontements surgit une certaine réalité de la condition de l’homme. Tels des graffitis sur un mur, des rangées de chiffres, lettres, signes, illisibles, disséminés de façon aléatoire suggèrent une tentative de système : référence, classification, archive … ? Bien que se révèle illusoire cette recherche de stabilité et de cohérence pour pallier la perte de repères dans le désordre du monde contemporain, l’artiste veut, à travers ces scènes d’allégories, évoquer grâce et protection par l’intercession d’ancêtres bienveillants et la croyance à une parenté magique entre humains et animaux aux pouvoirs protecteurs.

IMG_9966

Masques – acrylique et collage sur toile – 80 x 60 cm

monde-perdu_9748

Monde perdu – fusain sur papier

joie-soly-cisse

Joie – acrylique et technique mixte sur toile – 150 x 150 cm

collage_bleu (1)

Acrylique et collage sur papier – 30 x 42 cm

soly cisse

Acrylique et collage sur papier – 42 x 58 cm

30 x 42 cm

Acrylique et collage sur papier – 30 x 42 cm

SOLY CISSÉ ACTUALITÉS

 « PRÊTE-MOI TON RÊVE », SOLY CISSÉ, L’EXPOSITION PANAFRICAINE ITINÉRANTE À DAKAR
06.12.19 – 28.01.20
Musée des Civilisations Noires de Dakar

Organisée par la Fondation pour le Développement de la Culture Contemporaine Africaine  (FDCCA) avec pour commissaires Brahim Aaloui et Yacouba Konate, la deuxième étape de « Prête-moi Ton Rêve », présente de nouveaux artistes tels que Bernie Searle (Afrique du Sud), Angèle Etoundi (Cameroun) et Rui Assubuji (Mozambique) qui s’ajoutent à ceux de l’exposition principale  : El Anatsui (Ghana), William Kentridge (Afrique du Sud), Chéri Samba (RDC), Barthélémy Toguo (Cameroun), Ouattara Watts (Côte d’Ivoire), Abdoulaye Konaté (Mali) et Soly Cissé (Sénégal)
Commissaires : Yacouba Konaté, Brahim Alaoui et le comité scientifique du Musée des Civilisations Noires.
En parallèle, un hommage est dédié à la Collection Henry Barbier . Exposition carte blanche : « Fent Bokk » commissaire : El Hadji Malick Ndiaye. Conférences et tables rondes sur : Déberlinisation, Contemporanéités africaines, Paradigme panafricain du 21ème  siècle, Défis scientifiques, technologiques et industriels du 21ème  siècle, Religions et sociétés, l’Afrique et ses diasporas.

MONOGRAPHIE SOLY CISSÉ

IMG_0894

UNIVERS/UNIVERSE SOLY CISSÉ

Éditions Solyarts, 2014
Commissaire : Salimata DIOP

Textes
Bassam Chaitou, Salimata Diop, Kan-si, Massamba Mbaye,
Mauro Perroni, CCH Pounder, Sylvain Sankale, Dominique Stella, Ken Aich Sy

Cissé has an upcoming solo show at Art Paris Art Fair opening on April 2, he will be part of a group exhibition at the Contemporary Art Center : the Passerelle in Brest, on the theme of  the ‘’SEA ” from October 4 to January 4, 2021.  His group exhibition in Dakar, at the Musée des Civilisations Noires (MCN)  is slated from Decembre 6 to February 28, 2021.

 Born 1969, Soly Cissé  originally trained as a painter at the school of Beaux-Arts of Dakar . He continued his formation in Belgium at the Ecole de la Recherché Graphique (ERG) in Brussels. His works  also spans installation and sculpture. He has had numerous exhibitions in galleries and museums in Europe, the Americas and throughout Africa. His work also featured in the seminal exhibition Africa Remix (2004-2007), Dak’Art Biennale de l’Art African Contemporain (2006), the Havana Biennial (2000) and Sao Paulo Biennial, Brazil (1998).  

His work evocs Mythological subjects anchored in the present, through paintings and multidisciplinary installations.  In the rapidly transforming society of African continent, he observs humans and their relationships domination, their struggle for power. In observing new behaviors adopted by certain animals in response to climatic upheavals and the resulting extinctions, he recallsong tradition his ancient culture mandingue  in which animals are protectors. His critical position towards address the global ecological crisis, imminent effects comportement  of climate change, ecological collapse and ocean poisoning is expressed in distanciated compositions,    thanks  a virtuose technique : allegory,  metaphors –  relaying true mirror of our complex world.