ŒUVRES RÉCENTES

Au seuil des années 2000, Soly Cissé invente une nouvelle figuration dotée d’une grande spiritualité. Dès le début, le processus est en place dans un mouvement continu de métamorphoses et d’espaces dédoublés dans lesquels errent sans fin ses premières figures des «Mondes perdus». Elles émergent du noir, couleur chère à l’artiste à double titre : le noir des ténèbres qui précédèrent l’humanité et le noir de l’espace intérieur qui déclenche le processus créatif. Représentées de profil, telles d’anciennes divinités égyptiennes, ces figures paraissent comme projetées par un spot lumineux. Êtres hybrides, visages, animaux, à demi enfouis sous des empâtements de couleurs pures jouent entre fond et forme. L’emploi de la couleur noire rythme et structure avec force la composition, intensifiant les plans colorés. De l’affrontement de ces personnages surgit une certaine réalité de la condition de l’homme.
Des rangées de chiffres, lettres, signes, presque illisibles, disséminés de façon aléatoire suggèrent une tentative de système : référence, classification, archive … ?
Bien que se révèle illusoire cette recherche de stabilité et de cohérence pour pallier la perte de repères dans le désordre du monde, elles constituent le langage de l’artiste qui construit ses compositions telles des scènes d’allégories évoquant grâce et protection par l’intercession d’ancêtres bienveillants et la croyance en une parenté magique entre humains et animaux protecteurs Lire la suite..

SOLY CISSÉ ACTUALITÉS

ART PARIS 2020 2-5 AVRIL

imgartparis-galerie-chauvy

SOLY CISSÉ  ART PARIS 2020
28 – 31 MAI
Stand E3 Galerie Chauvy
Exposition monographique

A l’occasion de la 22ème édition d’Art Paris, la galerie dévoile l’installation de Soly Cissé « Champ de coton » renvoyant au commerce transatlantique des esclaves. L’accrochage réunit des œuvres qui explorent les thématiques sociales et historiques de l’artiste, servies, entre autres, par des médiums oubliés comme le goudron, symbole içi, de la souffrance animale…Lire la suite

ure

 «PRÊTE-MOI TON RÊVE» ABIDJAN
3E ÉTAPE DE L’EXPOSITION ITINÉRANTE
12 MARS – 22 AVRIL

MUSÉE DES CULTURES CONTEMPORAINES
ADAMA TOUNGARA D’ABODO,ABIDJAN .

Organisée par la Fondation pour le Développement de la Culture Contemporaine Africaine (FDCCA) et conçue par les commissaires Yacouba Konaté et Brahim Alaoui, l’exposition «Prête-moi Ton Rêve» rassemble une cinquantaine d’oeuvres de 28 artistes africains renommés dont Jane Alexander, Soly Cissé, Abdoulaye Konaté, Jems Koko Bi, William Kentridge, Chéri Samba, Barthélémy Toguo, Nnenna Okoré, Ouattara Watts.

galerie-chauvy- unfo sur la bienale de akar

14ème BIENNALE DE DAKAR

L’EXPOSITION MONOGRAPHIQUE DE SOLY CISSÉ
Á LA GALERIE NATIONALE DE DAKAR
&
L’INSTALLATION MONUMENTALE ALLANT DE LA DIRECTION DE LA DOUANE Á  LA PORTE MERMOZ  SONT REPORTÉES

UNIVERS/UNIVERSE SOLY CISSÉ
Éditions Solyarts, 2014
Commissaire : Salimata DIOP

Textes
Bassam Chaitou, Salimata Diop, Kan-si, Massamba Mbaye,
Mauro Perroni, CCH Pounder, Sylvain Sankale, Dominique Stella, Ken Aich Sy

IMG_0894

Cissé has an upcoming solo show at Art Paris Art Fair opening on April 2, he will be part of a group exhibition at the Contemporary Art Center : the Passerelle in Brest, on the theme of  the ‘’SEA ” from October 4 to January 4, 2021.  His group exhibition in Dakar, at the Musée des Civilisations Noires (MCN)  is slated from Decembre 6 to February 28, 2021.

 Born 1969, Soly Cissé  originally trained as a painter at the school of Beaux-Arts of Dakar . He continued his formation in Belgium at the Ecole de la Recherché Graphique (ERG) in Brussels. His works  also spans installation and sculpture. He has had numerous exhibitions in galleries and museums in Europe, the Americas and throughout Africa. His work also featured in the seminal exhibition Africa Remix (2004-2007), Dak’Art Biennale de l’Art African Contemporain (2006), the Havana Biennial (2000) and Sao Paulo Biennial, Brazil (1998).  

His work evocs Mythological subjects anchored in the present, through paintings and multidisciplinary installations.  In the rapidly transforming society of African continent, he observs humans and their relationships domination, their struggle for power. In observing new behaviors adopted by certain animals in response to climatic upheavals and the resulting extinctions, he recallsong tradition his ancient culture mandingue  in which animals are protectors. His critical position towards address the global ecological crisis, imminent effects comportement  of climate change, ecological collapse and ocean poisoning is expressed in distanciated compositions,    thanks  a virtuose technique : allegory,  metaphors –  relaying true mirror of our complex world.