Dès 1944, Marcel Barbeau, élève de Paul-Émile Borduas dans la section Artisanat-design de l’École du Meuble de Montréal, a accès à d’anciens numéros du Minotaure et découvre les pratiques des surréalistes.  Partageant un atelier avec Riopelle, ses premières oeuvres explorent les techniques  de l’écriture automatique surréaliste : détrempe, décal­comanie, projections, giclées, coulures, peinture all-over à la spatule. L’automatisme sera la première théo­rie  moderne parvenant à la petite élite canadienne et les peintres se montrèrent plus aventureux que les Eu­ropéens. Il sera, en 1946, à Montréal, de la première exposition du groupe des Automatistes et reconnu dés 1947 à Paris, lors de l’exposition : Les Automatistes, à la Gale­rie du Luxembourg… Six peintres : Barbeau, Borduas, Leduc, Fauteux, Mousseau, Riopelle dont Léon  Degand dira :  Automatisme? Plus exactement : soumission aux solli­citations de la spontanéité, de l’indiscipline picturale, du hasard technique, du romantisme du pinceau, des débordements du lyrisme – Car telle est la règle que découvrirent, sans maître, et loin des foules, mais non sans lucidité ces canadiens nouveaux.

avec_JDLoisy1

Avec Jean de Loisy au Palais de Tokyo, Paris – 2013

OEUVRES SÉLECTION

????????????????????????????????????

Floraison, 2007 – Acrylique sur papier Arches – 45,5 x 61 cm

 

 

.

Les Sentiers de L'Aube

Les sentiers de l’aube, 1990 – Acrylique sur papier – 54 x 79 cm

Marcel Brabeau - Copie

Fêtes galantes, 2011 – Acrylique sur toile – 51 x 61 cm

IMG_3780

Marcel Barbeau, le regard en fugue – Camille Gagnon et Ninon  Gauthier -Édition du Centre d’étude et de communication sur l’art, 1990

couverture_Palais17_image

Nouvelles vagues, Palais de Tokyo. – 22 juin – 9 septembre 2013 – Catlogue –

FONDATION MARCEL BARBEAU TOUTES LES NOUVELLES

Le couturier Yves Jean Lacasse honore son ami l’artiste  Marcel Barbeau (1925-2016), en créant un 2e masque, en noir et blanc, inspiré des célèbres peintures optiques de l’artiste (1962-1972).

Ce second masque Marcel Barbeau s’insère dans sa série de masques, disponibles sur le site web ENVERS, dans lequel le créateur-designer rend hommage à ses amis artistes de diverses disciplines artistiques qu’il a côtoyé au cours de sa carrièremasques le couturier Yves Jean Lacasse, de la maison ENVERS, en hommage à Marcel Barbeau

FONDATION MARCEL BARBEAU