Galerie Chauvy – Art moderne et contemporain

Contexte >>images

Sa grande idée : la sculpture plate (fin 65) et les coulées (66-68), appelées coulures gilliennes,  elles figurent un jet de peinture sortant de son pot

En 65, les Coulées sont une intuition fulgurante, plus personnelle aussi. Un des gestes les plus stupéfiants de mise en relation dynamique de la peinture et de l’objet, dans le voisinage immédiat
et strictement contemporain des Tirs de Niki de Saint Phalle,  des tableaux «Do It Yourself» de Warhol et des Targets de Jasper Johns.
.Les coulées rencontrent un succès au-delà du territoire national : Venise, Turin, Bruxelles C’est avec ces  coulées qu’il participe, en 1967,  à l’exposition “12 Supers Réalistes” à Venise chez
Del Leone et découvre les “Pop” américains, Lichtenstein, Warhol et Wesselman.