Galerie Chauvy – Art moderne et contemporain
      Oeuvres    >>                      Expositions galerie Chauvy >>                 Expositions – Bibliographie >>

Véra Pagava (1907-1988)
   

     Véra Pagava naît à TIFLIS (Tbilissi)i en 1907 dans une famille de la noblesse libérale, images (1)
    cultIvée et polyglote. Son père est juriste international ( conseiller des Etats d’Iran et d’Iran
Il rédigea  les premiers contrats pétroliers avec les companies occidentales),

    sa mère fut une des premières pédagogues  de son temps.
    En 1921, l’invasion de la Géorgie par l’Armée rouge conduit la famille Pagava à l’ exil,.
    A Berlin, tout d’abord. où arrive des émigrés de tous les pays de l’empire russe. Véra Pagava
sera mêlée à la vie
cosmopolite parmi un grand nombre d’artistes
(peintres, écrivains, poètes, acteurs) russes, géorgiens, etc….
. Parmi eux, les fondateurs de
l’avant-garde russe, les futuristes, Chagall, Lissitzky…
 :Dans ce contexte, être  peintre  devient
pour elle 
une évidence.

En 1923,à Paris elle a 16 ans et étudie dans l’atelier d’André Lhôte, à l’Ecole des Arts Décoratifs (1925)
elle apprit la gravure  dans 
un atelier d’art et de publicité
En 1932  à 
l’Académie Ranson  où  Roger Bissière  dirige l’atelier de peinture, Nicolas Wacker
en est le massier, elle se lie avec Jean Bertholle, Jean Le Moal, 
Alfred Manessier, Maria Elena Vieira
da Silva et Arpad Szenes. 
Durant ces années, elle gagne sa vie en peignant sur tissu.
En 1940, elle obtiendra un diplôme d’infirmière 
pour se consacrer aux blessés de guerre.

A partir de 1944, elle expose aux côtés de Dora Maar chez Jeanne Bucher
Elle y retrouve la fratrie Ranson : Bertholle, dont elle fréquente les dimanches après-midi, Etienne-Martin,
Sthaly, Viera da Silva, Arpad Szenes – Nicolas de Staël.

Ses aquarelles sont sélectionnées pour la Biennale de Venise en 66;
Ce sera ensuite la décennie de la reconnaissance ; Elle expose avec succès à Paris, Berlin, New YorK