Galerie Chauvy – Art moderne et contemporain

Francis Bott joue avec la matière : l’épaisseur du pigment, une pâte exaltée structurent l’espace de ses compositions en lignes nettes. Sa gamme de couleurs est variée et subtile – allant des bleus aux lueurs rouges-orangées. 

Bott voyage entre  Berlin, les États-Unis, le Mexique et  Vienne . Sympathisant avec le Parti communiste. il s’engage côté républicain pendant la guerre civile espagnole.
1937 PARIS.  Encouragé par  Oscar Kokoschka et Picabia qui devient son mentor, Bott commence à peindre Dans les  années 30 et 40, son style est inspiré par le surréalisme
Il  expose à la Galerie Maeght en  1947 à l’occasion de l’exposition surréaliste organisée par André Breton et Marcel Duchamp.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Bott rejoint la résistance dans le Sud de la France
1948 Période abstraite  – expose aux côtés de Pierre Soulages et Hans Hartung à la Galerie René Breteau, Paris. Solo exposition Galerie Lydia Conti  .
En 1952,  la Baronne Alix de Rothschild commande à Bott des vitraux pour la chapelle de son château de Reux, dans le Calvados.

En 1955, il expose aux côtés de Ben Nicholson au Kunsthaus, de Zurich.
En 1957, est tourné un film sur le travail de Bott, Soulanges et Viera da Silva  intitulé «Trois artistes de Montparnasse ».
En 1958 il participe à l’exposition  ‘L’Ecole de Paris »à la Galerie Charpentier avec Poliakoff et de Staël.

À partir 1962, Francis Bott est invité  à l’Académie des Arts de Hambourg pour une série de conférences.
Depuis les années 1960, l’oeuvre de Bott a été exposé à travers l’Europe.
Deux grandes séries picturale  «Espaces Concret» et «Cathédrales».   représentaient une approche plus linéaire et des couleurs vives.
Catalogue raisonné de ses peintures par Henze : Francis Bott-Das Gesamtwerk ‘publié à Zurich 1988.